10 mars 2014 | Side-event « Le droit à la consultation des peuples autochtones face aux grands barrages du Brésil », Genève

Sophia Lakhdar, directrice de Sherpa, interviendra le 10 mars 2014 au Palais des Nations, Genève, à l’occasion d’un évènement sur « le droit à la consultation des populations autochtones face aux grands barrages au Brésil » organisé en marge de la 25ème session du Conseil des Droits de l’Homme par France Libertés, avec le soutien d’Amazon Watch.

 

Pour répondre à une demande croissante en énergie, clef de sa croissance économique, le Brésil est devenu le pays d’Amérique latine avec le plus de projets de barrages hydroélectriques.

Or, les fleuves amazoniens représentent 63% du potentiel hydroélectrique du Brésil : les risques de violations des droits des peuples autochtones sont donc particulièrement élevés dans cette zone.

Ainsi, la consultation des peuples autochtones, avant de prendre toute décision qui pourrait les affecter directement, permettrait de prévenir la prolifération de conflits sociaux et de défendre les droits fondamentaux de ces populations.

Nous présenterons lors de ce side-event le cas actuel du complexe hydroélectrique sur la rivière Tapajós et rappellerons aux États qu’ils se trouvent dans l’obligation de protéger les droits de ces populations dans le cas des grands projets menés par, ou avec, les entreprises multinationales

 

Intervenants:

Sônia Guajajara, présidente de la Coordination des Peuples Autochtones du Brésil (APIB) exposera les menaces actuelles qui pèsent sur les droits des peuples autochtones au Brésil, en particulier dans le bassin de la rivière Tapajós.

Alexandre Sampaio, représentant de l’Association Interaméricaine de la Défense de l’Environnement (AIDA), abordera quant à lui la question de l’utilisation par la justice brésilienne du mécanisme de la « suspension de sécurité » pour autoriser la construction de grands projets en Amazonie, au détriment des droits des populations autochtones.

Sophia Lakhdar, directrice de l’Association Sherpa, traitera de la responsabilité des États face aux entreprises qui mènent des grands projets.

Emmanuel Poilâne, directeur de France Libertés – Fondation Danielle Mitterrand, modérateur

Des informations sur la 25ème session du Conseil des Droits de l’Homme sont disponibles sur le site de France Libertés – Fondation Danielle Mitterrand.