Pas de transition écologique sans régulation des entreprises | Le Monde

Une tribune de William Bourdon et Yann Queinnec

L’efficacité énergétique, la fiscalité écologique, la protection de la biodiversité ou encore l’avenir du nucléaire sont des questions clés. Mais il en existe une autre qui leur est transversale et qui est aujourd’hui dangereusement mésestimée. Sans mise en œuvre effective d’une responsabilité sociale et environnementale des entreprises (RSE), les ambitions affichées risquent de manquer dans bien des cas leurs cibles.

[…]

L’enjeu est simple, les grandes multinationales écrivent une nouvelle partition : nous multiplions des engagements pour sauver la planète, voire pour respecter les droits de l’homme car nous sommes coresponsables vis-à-vis des futures générations, partout ou nous intervenons. En contre-point de ces engagements, une ambition moins avouable les animent, éviter de voir les mauvaises pratiques perpétrées dans une filiale ou chez un lointain fournisseur servir de socle à l’engagement de la responsabilité juridique de la société mère, celle qui pourtant contrôle, décide, supervise.

Lire la suite sur le site du Monde

Télécharger la publication de Sherpa :