Rédigé par 11 h 38 min Communiqués de presse, Plaidoyer, Préserver le débat public

Soutenez notre campagne : votez pour Alstom aux Public Eye Awards!

De quoi s’agit-il ?

Un contre-sommet critique du rendez-vous annuel du World Economic Forum de Davos, visant à rendre publiques les pratiques irresponsables des entreprises. L’objectif de cet événement est à la fois d’informer l’opinion et de faire pression sur les entreprises afin qu’elles réduisent leurs impacts négatifs en jouant sur le levier de l’image : « Name and shame ».

Vous avez jusqu’au 23 Janvier 2013 pour voter : www.publiceye.ch/fr/vote/alstom/

Pourquoi Alstom ?

Le groupe Alstom, par le biais de différentes filiales, a été impliqué dans de multiples scandales de corruption ces dernières années (voir ici un panorama de ces affaires). Les faits allégués sont récurrents : il s’agit de versements de pots-de-vin pour l’obtention de marchés publics. Plusieurs fois sanctionnée, la société ne semble pas pour autant changer ses pratiques. Le vice-président en charge de la communication du groupe, M. Patrick Bessy, a même déclaré après l’exclusion de deux filiales d’Alstom des appels d’offre de la Banque Mondiale : « Nous pouvons toujours participer par le biais d’autres filiales. »

Après plusieurs interpellations des pouvoirs publics sur le cas Alstom et sur les insuffisance de la lutte contre la corruption d’agents publics étrangers, Sherpa et ses partenaires souhaitent aujourd’hui mobiliser le public afin d’envoyer un message clair au groupe Alstom : ça suffit !

Pour en savoir plus : visitez notre page dédiée à Alstom

Pourquoi c’est important ?

Les marchés publics, auxquels les institutions publiques consacrent en moyenne 15% du PIB, sont l’une des activités des administrations les plus exposées au gaspillage, à la fraude et à la corruption.

Or, la corruption fausse le libre jeu de la concurrence, détériore la crédibilité et la légitimité des institutions publiques, et aboutit à la mise en œuvre de projets de moindre qualité, représentant généralement un coût plus élevé que nécessaire pour les budgets publics. Selon l’OCDE, la corruption dans les marchés publics majore de 10 à 20 % le coût total des marchés. À l’échelle mondiale, les administrations consacrant environ 4 000 milliards de dollars par an à l’achat de biens et services, ce sont au minimum 400 milliards de dollars qui sont perdus chaque année en raison de la corruption !

Nous comptons sur vous : votez !

http://www.publiceye.ch/fr/vote/alstom/

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , Dernière modification: 18 décembre 2019
Fermer