Notre équipe

Sherpa, dont l’équipe permanente comprend neuf salariés, fonctionne aussi grâce à l’engagement de ses administrateurs. L’association dispose par ailleurs d’un comité d’experts et d’un réseau d’avocats référents. Les activités de Sherpa reposent également sur le généreux soutien de volontaires et de stagiaires.

L’équipe permanente

Photo portrait Sandra Cossart-min Sandra Cossart – Directrice

Avant de prendre cette position, elle a dirigé pendant 8 ans le programme Globalisation et Droits Humains de Sherpa. A ce titre, elle a activement participé au plaidoyer pour un meilleur accès à la justice des victimes de crimes économiques et pour l’évolution des systèmes juridiques français, européens et internationaux en cohérence avec les modifications économiques de la mondialisation. Elle a notamment joué un rôle central dans la rédaction de la loi sur le devoir de vigilance, adoptée en France en mars 2017. Elle a initié et participé aux contentieux les plus innovants en matière de lutte contre les violations des droits humains par les acteurs économiques.

Sandra est l’auteure de nombreux articles de doctrine, d’articles de presse et de tribunes, et chargée d’enseignement à Science Po Paris. Elle est également membre du conseil d’administration de la plateforme RSE-et-PED, qui vise à fournir aux acteurs de la société civile et aux entreprises du Sud un meilleur accès à l’information, à l’expertise et aux outils de la RSE.

Avocate de formation, Sandra Cossart a commencé sa carrière dans les organisations internationales, tels que le Parlement européen et le Conseil de l’Europe, avant de travailler plusieurs années à Moscou comme responsable d’un projet de coopération de l’Union européenne en Russie. Elle a ensuite rejoint un cabinet d’avocats où elle a pratiqué le conseil et le contentieux, notamment en droit des affaires, tout en s’impliquant dans des associations d’aide aux réfugiés.

En 2002, elle a développé une activité de conseil pour des entreprises russes à Londres avant d’intégrer le Business and Human Rights Ressource Centre. Après huit années passées en Angleterre, Sandra Cossart a rejoint Sherpa en 2010.

Sandra est diplômée de Science Po Paris, de l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, du Collège d’Europe à Bruges (LLM), de l’Inalco (en Russe) et de la London School of Economics (certificat en Droits de l’Homme).

Elle parle couramment l’anglais et le russe.

Photo Simon Quet-minSimon Quet – Responsable administratif et levée de fonds

Diplômé de Sciences Po Lille, Il a travaillé en 2010 avec l’ONG Aide et Action sur un programme franco-guinéen,  notamment sur les questions minières. Il s’est ensuite expatrié au Soudan du Sud au sein Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France, appuyant les organisations de la société civile locale dans la formulation et la réalisation de projets de développement au moment de l’indépendance du pays.

Il a rejoint en 2012 le secteur humanitaire, œuvrant principalement dans le domaine de l’accès à l’eau et à la nourriture, au Soudan du Sud, en Irak et en République Centrafricaine. Il a notamment en 2016 et 2017 mené les programmes d’urgence d’Action Contre la Faim en RCA, travaillant auprès des populations déplacées et vulnérabilisées par les conflits en cours.

Il a intégré Sherpa début 2018 après 7 années d’expatriation.

Simon parle couramment l’anglais

Photo Laura Rousseau-min

Laura Rousseau – Responsable du pôle Flux Financiers Illicites

Juriste spécialisée en droit international et européen, elle a rejoint Sherpa en 2018.

Elle a travaillé quatre ans au sein d’une grande institution publique sur les questions relatives à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Elle avait auparavant exercé dans le domaine de la sécurité financière en tant qu’analyste dans une banque de financement et d’investissement ainsi que dans une salle de marché spécialisée en trading de matières premières. Laura a également acquis une expérience en contentieux pénal au sein d’un cabinet d’avocats à Paris.

Laura parle l’anglais et l’espagnol.

Lucie Chatelain – Chargée de plaidoyer et contentieux – Globalisation et Droits Humains

Avant de rejoindre Sherpa en 2019, Lucie a exercé en arbitrage international au sein d’un cabinet d’avocats à Paris. Elle a également travaillé auprès du Rapporteur Spécial des Nations Unies sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, tout en s’engageant auprès de plusieurs associations de défense des droits des étrangers.

Elle est diplômée du Master droit économique de Sciences Po Paris, et d’un LLM en droit international public de l’Université de Cambridge. Elle a également étudié au Brésil et en Equateur, où elle a vécu pendant un an.

Lucie parle l’anglais, l’espagnol et le portugais.

Chanez Mensous – Chargée de contentieux et plaidoyer – Flux Financiers Illicites

Juriste spécialisée en droit bancaire et financier et ainsi que doctorante en droit européen, elle a rejoint Sherpa en 2019, comme juriste chargée de contentieux au sein du département FFI.

Après une carrière de près de quatre ans en banque, au sein d’une société de gestion ainsi que dans des cabinets d’avocats internationaux à Paris et au Luxembourg qui lui ont permis d’acquérir une bonne connaissance des enjeux de surveillance dans le secteur bancaire et financier, elle entreprend un travail de recherche universitaire sur le droit financier européen et la stabilité financière en Europe.

Elle enseigne le droit européen à l’université ainsi qu’à Sciences Po Paris.

Chanez parle l’anglais, l’allemand et l’arabe.

Laura Bourgeois – Chargée de contentieux et plaidoyer – Globalisation et Droits Humains

Avant de rejoindre Sherpa en 2020, Laura a pratiqué quelques années le contentieux des affaires en tant qu’avocate, au sein du cabinet CMS Francis Lefebvre Avocats, se concentrant notamment sur des questions de droit international privé et de procédure civile.

En parallèle, Laura a exercé diverses fonctions associatives opérationnelles et de supervision au profit du Rotaract et est membre du centre de recherches de l’Université de Berkeley sur le droit comparé en matière d’égalité et de droit anti-discrimination.

Elle est diplômée du Master II de Contentieux international de l’Université de Paris X Nanterre et a étudié le droit Anglo-américain en Angleterre (London South Bank University), et en Californie (University of California, Irvine).

Laura parle (et chante) couramment l’anglais. Elle peut également communiquer en espagnol.

Tiphaine Beau de Loménie – Chargée de Mission

Au sein de l’équipe, elle travaille plus particulièrement sur la mise à jour du Cahier des 46 Propositions pour réguler les multinationales et au développement des actions de l’association sur la responsabilité numérique des entreprises.

C’est après une expérience en tant qu’avocate en contentieux au sein d’un cabinet d’avocats parisien que Tiphaine a réintégré Sherpa en septembre 2020. Elle avait rejoint une première fois l’équipe entre 2016 et 2018, pour travailler sur la Loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et entreprises donneuses d’ordre.

Auparavant elle est passée par la Mission Permanente de la France auprès de l’ONU à Genève et a accompagné des entreprises dans leurs démarches de Responsabilité Sociétale (RSE) au sein d’un cabinet de conseil.

Elle est diplômée du Master Droit Economique de Sciences Po Paris et titulaire du CAPA. Son parcours l’a également menée aux Etats-Unis, à la UC Berkeley School of Law et en Inde, où elle a vécu pendant un an.

Tiphaine parle anglais couramment.

Le conseil d’administration

Photo Franceline Lepany-min

Franceline Lepany – Présidente 

Avocate ayant prêté serment en 1972, après avoir exercé plusieurs mandats électifs professionnels (CNB, ordre des avocats de PARIS), elle est désormais avocat honoraire.
Dans le cadre de son travail associatif, elle s’intéresse aux problèmes relatifs à la traite des êtres humains par l’exploitation sexuelle (Présidente de l’association LES AMIS DU BUS DES FEMMES) et par le travail (membre du CA du Comité contre l’esclavage moderne).

Franceline a rejoint notre CA en 2015 et est devenue présidente en 2018.

02-sherpa - EAEric Alt 

Il a été vice président du Syndicat de la magistrature et de l’association MEDEL (Magistrats Européens pour la Démocratie et les Libertés). Il est co-auteur du “Que-sais-je”  sur la lutte contre la corruption (PUF, 1997) et de “L’Esprit de Corruption” (Ed. du Bord de l’eau, 2012). Il est actuellement conseiller référendaire à la Cour de cassation. 

Eric Alt est élu au Conseil d’Administration de l’association depuis le 10 juin 2011.

Jean Meckaert photo NBJean Merckaert

Il est rédacteur en chef de la revue Projet depuis Mai 2010. Avant cela, il travaillait pour le CCFD-Terre solidaire où il était chargé des questions de financement du développement, et assurait dans le même temps la coordination de la plate-forme paradis fiscaux et judiciaires. Il est l’auteur de bon nombre de rapports pour le CCFD sur les biens mal acquis, les paradis fiscaux et la dette des pays du Sud.

Jean Merckaert est élu au Conseil d’Administration de l’association depuis le 10 juin 2011.

mireille delmas marty photoMireille Delmas-Marty

Mireille Delmas-Marty est agrégée en droit privé et en sciences criminelles. Sa carrière de professeure, après un bref assistanat à la Faculté de droit de Paris (1967-1970), l’a conduite à enseigner dans les universités de Lille II (1970-1977), Paris XI (1977-1990) et Paris I (1990-2002). Membre de l’Institut universitaire de France (1992-2002), elle a été élue au Collège de France où elle occupe, depuis 2002, la chaire « Études juridiques comparatives et internationalisation du droit ». En 2007, elle a été élue membre de l’Académie des Sciences Morales et Politiques.

Mireille Delmas-Marty est élue au Conseil d’Administration de l’association depuis le 29 mars 2008.

Chantal Cujar_NB

Chantal Cutajar 

Chantal Cutajar est docteur en droit privé et sciences criminelles et maître de conférences HDR, hors classe des facultés de droit à l’Université de Strasbourg. Elle est l’actuelle directrice du Master Juriste Conformité / Compliance Officer et du Collège Européen des Investigations Financières et de l’Analyse financière Criminelle (CEIFAC). Spécialiste en lutte contre la criminalité organisée, elle dirige aussi le Groupe de Recherches Approfondies Sur la Criminalité Organisée (GRASCO). Elle est également auteur de plusieurs ouvrages et articles sur le blanchiment, la corruption et la lutte contre la criminalité organisée.

Chantal Cutajar est élue au Conseil d’Administration de l’association depuis le 10 juin 2011.

Laurence Sinopoli

Enseignante-chercheuse depuis 2000 à l’Université de Paris X Nanterre, Laurence Sinopoli co-dirige le CEJEC, Centre d’études juridiques européennes et comparées.
Les liens entre droit international privé et droits de l’homme sont au coeur de ses recherches et enseignements.
Fondatrice d’une clinique du droit, elle défend l’interaction entre l’université et la société civile et développe une réflexion sur l’effectivité et l’efficacité du droit.
Auteure d’une thèse et d’articles sur le « droit au procès équitable dans les rapports privés internationaux », elle s’attache à montrer que l’applicabilité des normes en matière de droits de l’homme s’accompagne d’un manque cruel de dispositifs permettant leur mise en oeuvre. Elle a récemment co-dirigé un ouvrage paru chez Dalloz, « Les actions en justice au-delà de l’intérêt personnel ».

Laurence Sinopoli est élue au Conseil d’Administration de l’association depuis le 13 décembre 2013.

Sylvie O’dy

Sylvie O’Dy est journaliste et écrivaine. Diplômée de droit, elle travaille comme journaliste avant de devenir rédactrice en chef de l’Express du 1987 à 2001. Elle intègre, au même poste, le journal L’Express, puis le journal Notre Temps.

Parallèlement à ses activités de journaliste, Sylvie O’Dy s’implique au cours des années 1990 dans la lutte contre l’esclavage moderne. Elle préside le Comité Contre l’Esclavage Moderne (CCEM) qui propose un accompagnement juridique, social et administratif aux victimes d’esclavage moderne de 1999 à 2005, puis de 2012 à 2015.

Sylvie Od’y est élue au Conseil d’Administration depuis le 19 juin 2018.

Jonathan Kaufman 

Jonathan Kaufman est Directeur Exécutif d’Advocates for Community Alternatives au Ghana, en Afrique occidentale. 

Il est avocat américain aux Barreaux de New York et Washington avec plus d’une décennie d’expérience en matière de contentieux stratégique, plaidoyer international, et de renforcement des capacités des communautés rurales dont les droits humains sont vulnérables aux opérations des société multinationales.

Julia Mello Neiva 

Julia Mello Neiva est avocate brésilienne, chercheuse et activiste spécialiste des thématiques discrimination de race et genre et entreprises et droits humains. Elle est la coordinatrice du programme de développement et de droits socio-environnementaux de l’ONG Conectas Direitos Humanos, au Brésil, dont elle est l’une des fondatrices. 

Elle a auparavant travaillé pendant 7 ans comme représentante et chercheuse senior au Business & Human Rights Resource Center, et avant à l’Institut Pólis, à l’African American Policy Forum, à la Columbia Law School’s Human Rights Clinic et au Centre for Reproductive Rights.

Gregory Regaignon 

Gregory Regaignon est responsable de programmes pour les droits humains internationaux au sein d’une fondation, et supervise le travail de la fondation sur les impacts et les responsabilités des entreprises et d’autres acteurs économiques en matière de droits humains. 

Il a auparavant passé près de 14 ans aux Etats-Unis pour le Business & Human Rights Resource Centre en tant que directeur de recherche, pour lequel il a géré et développé l’équipe africaine du Centre, supervisé et développé son projet de responsabilité juridique des entreprises et dirigé ses travaux sur les ressources naturelles.

Evelyne Serverin 

Evelyne Serverin est diplômée d’un doctorat d’État et directeur de recherche au CNRS. Membre du centre de théorie et d’analyse du droit de l’Université de Paris Ouest – Nanterre La défense, elle est également chercheuse associée au centre d’études de l’emploi. 

Elle est membre du Comité national d’éthique du CNRS, et depuis mars 2017 de la commission d’admission des requêtes compétente à l’égard des magistrats du parquet. Elle est l’autrice de nombreuses publications dans les domaines du droit, de la sociologie du droit et de la justice.

Dernière modification: 18 mars 2021
Fermer