Rédigé par 12 h 38 min Contentieux stratégique, Droit des travailleurs et esclavage moderne

Procédures & Dates clés : Areva – Niger/Gabon

Santé mineur niger areva

Mineur sur le site d’Areva au Niger

2003 : Sherpa et la CRIIRAD sont alertés par la société civile nigérienne sur l’impact de l’extraction d’uranium par AREVA au Niger et mènent une étude sur place.

2005 : Premier Rapport sur AREVA au Niger. Sherpa est contacté par l’association Mounana.

2007 : Deuxième Rapport sur AREVA au Gabon. Sherpa et la CRIIRAD envisagent des poursuites judiciaires. Début des négociations entre AREVA, Sherpa et Médecins du Monde.

Juin 2009 : Conclusion des accords entre AREVA et Sherpa / Médecins du Monde

Oct. 2010 :  Lancement du premier observatoire de santé au Gabon pour le site de Mounana (l’OSM).

Déc. 2011 : Lancement de l’observatoire de santé de la Région d’Agadez, au Niger (l’OSRA).

Jan. 2012 Suivi : Visite de Sherpa du site d’exploitation d’Imouraren et du site d’Agadez, rencontres avec AREVA et la société civile ;

Avril 2012 : Accord sur l’indemnisation de deux familles d’anciens travailleurs expatriés ;

Fin 2012 : L’OSM a examiné 650 anciens travailleurs de la COMUF sur le site de Mounana, et l’OSRA a réalisé 115 consultations des travailleurs de la COMINAK et de la SOMAIR. Aucun des dossiers des anciens travailleurs examinés n’est jugé comme constitutif d’une maladie professionnelle indemnisable par le Groupe Médical.

18 Déc. 2012 : Face à l’inaction d’AREVA, à l’enlisement de la procédure d’indemnisation et au mécontentement de la société civile, Sherpa décide de sortir des accords.

ACTION EN COURS…

Étiquettes : , Dernière modification: 18 décembre 2019
Fermer