Les Enjeux d'une mondialisation plus juste


Défendre les droits humains et l'environnement : lutter contre les dérives de la mondialisation

À travers ses axes de plaidoyer transversaux et complémentaires, Sherpa poursuit l’objectif d’un monde plus juste centré sur le respect des droits humains et de l’environnement.

Nous proposons une vision de la société au sein de laquelle l’économie est au service des femmes et des hommes et de l’environnement. Un modèle politique et social plus respectueux des communautés, des écosystèmes et des travailleurs et des travailleuses.

Protéger l'environnement et le climat

Il est temps de reconnaitre que la mondialisation économique est à la source du dérèglement climatique et de la destruction de la biodiversité́. Nous ne pouvons plus ignorer le rôle déterminant que jouent les grandes entreprises dans la destruction de nos écosystèmes. Gouverner la mondialisation par le droit passera par la mise en œuvre des responsabilités des acteurs qui polluent la planète et entravent l’accès aux ressources nécessaires à l’ensemble de l’humanité. Sherpa cherche ainsi à établir un droit protecteur de l’environnement et de la nature.

Affaire Bolloré Socapalm

Affaire Perenco : Pollution et opacité

Affaire Casino : Stop à la déforestation

Affaire Total : contentieux climatique

Protéger les droits des travailleurs et des travailleuses et lutter contre l'esclavage moderne

Les disparités mondiales flagrantes en matière de protection des travailleurs et des travailleuses, qui permettent notamment aux multinationales d’optimiser leurs marges bénéficiaires, favorisent des formes d’exploitations graves par le travail qui touchent principalement les femmes et les enfants.

Travail forcé des Ouïghours

Affaire Samsung

Affaire Vinci au Qatar

Affaire Auchan

Lutter contre l’impunité des entreprises qui alimentent des conflits armés et des crimes internationaux

Alors que les poursuites et condamnations des auteurs, personnes physiques, de crimes internationaux sont désormais admises tant au niveau international que national, la responsabilité des sociétés, personnes morales, et de leurs dirigeant·e·s, dans la perpétration de crimes n’est quasiment jamais reconnue. Or, les multinationales opérant dans des zones de conflit sont susceptibles d’exacerber des conflits armés et de profiter de violations des droits fondamentaux, notamment en traitant avec des responsables de crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Affaire Lafarge

Affaire BNP Rwanda

Affaire Voltalia

Ventes d'armes françaises au Yemen

Lutter contre les causes de privation de ressources dans les pays en développement

La lutte contre les flux financiers illicites est un élément clé des politiques de développement et de réduction de la pauvreté. Les pratiques financières illicites menacent la notion d’intérêt général, affectent le fonctionnement des services publics et nourrissent la défiance des citoyen·ne·s à l’égard des gouvernements.

À travers ses actions de lutte contre la corruption, le blanchiment et l’évasion fiscale, Sherpa souhaite notamment responsabiliser les acteurs économiques qui permettent la fuite des capitaux des pays du sud et restituer aux États spoliés les sommes détournées. Ces revenus sont indispensables à la fourniture de services publics de qualité et donc à la réalisation des droits économiques, sociaux et culturels.

Cette activité est également profondément liée à nos autres thématiques de protections de l’environnement et des communautés : la criminalité financière étant souvent le corolaire de la criminalité de sang. Notre action a également pour effet de mettre en lumière les liens entre les sommes détournées et blanchies et les atteintes graves aux droits humains ou à l’environnement.

Affaires des « Biens Mal Acquis » et l’adoption en France d’une disposition pour la restitution de ces avoirs aux populations victimes

Affaire Electrogas Malta Limited : plainte contre plusieurs banques françaises pour blanchiment et recel aggravés de corruption

Affaire des financements libyens : financements illicites pendant la campagne électorale de Nicolas Sarkozy

Affaire Rio Tinto : corruption dans l’attribution d’un permis de concession minière en Guinée

Newsletter

Plaidoyer

Nos propositions d’évolutions juridiques

CONTENTIEUX STRATEGIQUE

L’actualité de nos actions en justice pour responsabiliser les acteurs économiques

Laboratoire de Droit

Nos équipes proposent des solutions légales concrètes et des réflexions théoriques innovantes

Renforcement des capacites

En savoir plus sur nos activités de sensibilisation et de formations

Fermer